• Adjugé 519 520 €
    Michael SWEERTS (Bruxelles, 1618 - Goa, 1664)
    Un enfant tenant un fruit (allégorie du goût)
  • Adjugé 45 000 €
    LE PHO (1907-2001)
    Le bain, deux femmes dans un paysage,
    circa 1945
  • Adjugé 5 800 €
    André HAMBOURG (1909-1999)
    Sur la plage
  • Adjugé 24 992 €
    FIGURE DE RELIQUAIRE Obamba
  • Adjugé 31 000 €
    Sculpture en marbre et albâtre
    représentant un portrait en buste.
  • Adjugé 26 242 €
    ARTAUD Antonin
    «Le rite du Peyotl chez Tarahumaras»,
    Rodez 1943,

A la une

Lot N° 44

Un enfant tenant un fruit (allégorie du goût)
Toile.
24,6 x 18,3 cm
(Restaurations anciennes).
Porte une ancienne attribution à Gainsborough.
Ce merveilleux petit tableau, inédit, s'insère parfaitement dans une série de Michael Sweerts sur les Cinq
Sens dont deux autres éléments sont déjà connus: l'Odorat, un petit garçon tenant une bougie tout juste éteinte (fig.1) et le Toucher, une petite fille montrant un bandage à son doigt (fig.2), de taille exactement similaire à notre toile, au Museum Boijnams-van Beuningen de Rotterdam depuis 1954 (Rolph Kultzen, Michael Sweerts, Davaco éditeur, 1996, p.122, n°107 et n°108). Notre enfant tenant un fruit figure l'allégorie du goût. Les expressions de ces trois bambins, entre quatre et cinq ans, sont saisissantes de réalisme tendre et d'humanité: la petite fille est boudeuse, une larme à l'oeil, notre garçonnet est comme surpris par le goût du fruit (ou de la texture s'il s'agit d'une grenade). Leur présence est à la fois immédiate, sympathique et intemporelle.
Personne d'autre que Sweerts, si ce n'est les Le Nain, ne sait à son époque capter avec autant de délicatesse et de fraicheur la vulnérabilité de l'enfance (par exemple, Hartford, Wadsworth Atheneum; Leicester
Art Gallery; Groningen, Stedelijk Museum - de dimensions identiques à notre tableau, fig.3 -; New
York, Leiden collection et autres collections particulières, datés pour la plupart de la seconde moitié des années 1650).
L'artiste aime peindre des personnages qui fixent le spectateur, avec souvent un regard plein de tendresse et de compassion pour ses modèles, quel que soit leur âge. Ce qui n'exclut pas une légère mélancolie ou un regard humoristique. Il les peint dans un contraste fort d'origine caravagesque, avec une technique lisse, une palette claire et sans effet de clair-obscur (à la différence d'un Rembrandt). Le cadrage resserré appartient à un genre de la peinture nordique, les tronies (trognes), terme qui signifie «visage» en néerlandais ancien. Il s'agit d‘études d'expression ou de genre d'un seul personnage à mi-chemin entre un portrait basé sur une vraie ressemblance et la représentation d'un caractère ou d'un stéréotype.
Les tronies se développent depuis Pieter Brueghel jusqu'à Balthazar Denner et Pietro Rotari. Des autoportraits costumés de Rembrandt à la Jeune fille à la perle de Vermeer - vers 1675 -, peuvent aussi être classés comme tels. En France, les dessins de Lagneau appartiennent à ce genre (voir Dagmar
Hirschfelder - Leon Kremple, Tronies. Das Gesicht in der frühen Neuzeit, Berlin, 2013).
On connait d'autres séries sur les cinq sens par Sweerts, chacune de conception originale, incomplètes ou dispersées, figurées soit par des enfants (deux tableaux à Stuttgart, Staatsgalerie) ou des adultes.
Né à Bruxelles, fin d'un marchand, Michael Sweerts fut un peintre à la vie romanesque, indépendant, au parcours assez atypique pour son époque. Il visite l'Italie dans ses jeunes années (1646-1654), séjourne à Rome et fréquente le cercle des bamboccianti, puis retourne dans sa ville natale un court instant (c. 1655-1660). Par la suite, il s'établit brièvement à Amsterdam (1660-1661), puis passe en France, avant de s'embarquer avec la Mission étrangère de Paris vers l'Inde. Là, il vécut au sein de la communauté de Jésuites portugais jusqu'à sa mort, à Goa, en 1664.
Michael SWEERTS (Bruxelles, 1618 - Goa, 1664)

Calendrier des ventes

juillet 2020
Vente classique non listée

Vente classique non listée

jeudi 09 juillet 2020 à 13h30
Salle 13 - Drouot-Richelieu, 9, rue Drouot 75009 Paris

mobilier de l'hôtel Le Saint, vins et alcools, matériel de cuisine, électroménager

lundi 20 juillet 2020 à 10h30
Paris, 3, rue du Pré aux Clercs 75007 Paris

Actualités

Un exceptionnel Bouddha

  
Un exceptionnel Bouddha du XVème siècle à la vente le 13 Mars prochain
Lire la suite

Vase Daum


Adjugé 11 600 €
Lire la suite

Une belle pendule


Adjugée 8358 €
Lire la suite